fbpx
Chien malheureux
Michèle et Griotte

Qu’est-ce que l’anxiété de séparation chez le chien ?

L’anxiété de séparation… on en entend-tu parler de ça ! Mais savez-vous exactement ce que c’est ? Ce n’est pas un problème à prendre à la légère, pour la principale raison que le chien est en souffrance, et ce n’est pas ce qu’on veut pour notre toutou, n’est-ce pas ? Cet article, je l’espère, vous éclairera un peu plus sur ce problème méconnu.

Vous rentrez du travail et la première chose que vous constatez est que votre chien a fait tout un dégât dans la maison : il y a des excréments partout, de l’urine, votre chien est couvert de bave et en plus, il a éventré tous les coussins de votre beau canapé. Sans oublier qu’il a aussi grugé et griffé le cadrage de la porte d’entrée… Bien sûr, il vous accueille avec excitation, mais il est encore tout tremblant de peur et est épuisé de cette surdose d’émotions.

Bien des propriétaires pensent que leur chien a ainsi voulu se venger parce qu’ils l’avaient laissé seul, et leur premier réflexe sera de gronder ou de punir le chien pour s’être mal comporté durant leur absence. Ce qu’il est super important de savoir, c’est que les chiens ne pensent pas ainsi. En fait, quand ils agissent de la sorte, ils expriment un profond malaise. Il faut plutôt se poser la question : est-ce que mon chien souffre d’anxiété de séparation ?

Quels sont les symptômes de l’anxiété de séparation ?

L’une des plaintes les plus courantes des propriétaires de chien est que leur toutou est malpropre et destructeur lorsqu’il est laissé seul. Bien que ces problèmes pourraient indiquer que le chien a besoin d’apprendre à bien se comporter à la maison, qu’il n’est pas encore tout à fait propre ou qu’il s’ennuie et manque de stimulation, il est aussi possible que ces comportements soient des signes de détresse.

Si votre chien présente plusieurs des symptômes énumérés ci-dessous lorsque vous vous absentez, on pourra alors soupçonner qu’il souffre d’anxiété de séparation :

  • Urine et défèque à plusieurs reprises durant votre absence dans la maison, alors qu’il est habituellement propre.
  • Aboie et hurle. Ce type d’aboiement ou de hurlement est persistant et ne semble pas être déclenché par autre chose que le fait d’être laissé seul.
  • Détruit les meubles, les cadres de portes, ses jouets, etc.
  • Tente de fuir, que ce soit en grattant la porte, la fenêtre, ou tout ce qui pourrait être une issue.

En gros, l’anxiété de séparation chez le chien s’apparente à une crise de panique, et celle-ci peut durer tout au long de votre absence. En effet, le chien qui souffre d’anxiété de séparation est souvent incapable de se calmer lui-même, et il sera dans tous ses états à votre retour.

Il est important de faire la distinction entre l’anxiété du chien d’être séparé de sa personne de référence et la détresse d’être seul, qui n’est pas tout à fait la même chose. Mais dans l’un ou l’autre cas, le chien est en souffrance.

Et ne faites pas l’erreur de penser que ça va passer tout seul ! Bien des mythes circulent à propos de l’anxiété de séparation. Parmi ceux-ci, on trouve : avoir un autre chien, ne rien faire, penser qu’il veut se venger. Or, aucun de ces éléments correspondant à la réalité. Le problème est plus profond et il convient de s’en occuper sérieusement.

Quelles sont les causes de l’anxiété de séparation ?

Il n’existe aucune preuve concluante démontrant pourquoi certains chiens développent de l’anxiété de séparation. Il semblerait que les chiens adoptés dans des refuges seraient plus à risque de souffrir d’anxiété de séparation. Ce serait peut-être alors la perte d’une personne importante, ou d’un groupe de personnes, qui serait l’élément déclencheur. Cependant, d’autres situations pourraient également mener à l’anxiété de séparation. Pensons, entre autres, à un changement d’horaire de travail du propriétaire, à un déménagement, et même à l’arrivée d’un deuxième chien dans la famille !

Comment aider un chien qui souffre d’anxiété de séparation ?

Quand l’anxiété est légère

La façon d’aider un chien qui fait de l’anxiété de séparation dépendra de la gravité de son cas. Si votre chien réagit mal à votre départ mais qu’il arrive à se calmer après quelques minutes, vous pourriez lui faire graduellement comprendre que votre départ annonce quelque chose de très agréable pour lui.

Comment lui apprendre ceci ? C’est assez simple. Vous aurez sûrement remarqué que votre chien présente des signes d’anxiété lors de votre routine matinale, qui est à peu près toujours la même : vous faites votre toilette, vous mettez vos chaussures, agrippez vos clés… Et partez.

Pour transformer son anxiété en joie à la vue de ces gestes, offrez-lui un jouet que vous pouvez remplir de friandises ou même de son repas, mais avant de débuter votre routine. Si votre chien est entraîné à rester dans sa cage durant vos absences, attirez-le vers celle-ci avec son jouet, et donnez-le-lui quand il y sera entré. Puis, allez débuter vos préparatifs.

Ce jouet pourrait tout simplement être un KongMD rempli avec de la pâtée pour chiens, du beurre d’arachide, du bouillon de poulet congelé, etc. Pour que son plaisir dure plus longtemps, assurez-vous premièrement de choisir une farce qu’il trouvera irrésistible, mais offrez-lui son KongMD congelé ! Et si vous manquez d’inspiration, rendez-vous sur le site web de la Kong Company, vous y trouverez tout plein d’idées de recettes pour farcir le jouet de votre toutou : https://www.kongcompany.com/fr/recettes.

Il sera important de ne lui offrir ce jouet que dans ces moments, avant votre départ, pour qu’il fasse bien l’association. Et n’hésitez pas à lui offrir de la variété ! Changez la recette de farce, offrez-lui quelque chose de très goûteux et durable à mastiquer (bully stick ou tendon de bœuf), etc. Rapidement, il associera votre départ avec quelque chose de super chouette pour lui. Il va se dire : «Youppi, ma ou mon propriétaire s’en va, je vais avoir des bonnes choses à manger !»

D’autres idées de jouets interactifs sont également présentées dans l’article : Occuper son chien pendant son absence: Idées de jouets interactifs.

Quand l’anxiété est plus grave

Cependant, si votre chien souffre d’une forme plus grave d’anxiété de séparation, la technique précédente ne suffira pas. En effet, on parle alors de ce qui pourrait être considéré comme un trouble panique. Non seulement votre chien démontre des signes d’anxiété lors de vos départs, mais il n’arrive pas à se calmer de lui-même et il est dans tous ses états quand vous revenez à la maison. Cela pourrait se comparer à une crise de panique d’une personne phobique des ascenseurs et qui se retrouve à l’intérieur d’un de ceux-ci. L’émotion d’anxiété et de panique ne pourra pas passer toute seule…

Puisque c’est un problème complexe, il vous faudra trouver de l’aide de professionnels : un vétérinaire-comportementaliste, un comportementaliste ou un éducateur canin spécialisé en anxiété de séparation travaillant de concert avec un vétérinaire. Dans les cas graves, un vétérinaire pourra prescrire une médication anxiolytique afin d’aider votre chien. Plusieurs propriétaires hésitent malheureusement à donner une telle médication à leur toutou. Pourtant, celle-ci est nécessaire pour assurer le bien-être de l’animal tout en facilitant les apprentissages qu’il aura à faire pour pouvoir rester seul sans paniquer. Car un animal, tout comme un humain, est incapable d’apprendre quoi que ce soit quand il est en crise de panique.

Il faut savoir que la thérapie comportementale pour l’anxiété de séparation en est une de longue haleine, pouvant durer de longs mois. De plus, les recommandations faites par les professionnels qui vous accompagneront dans ce processus devront être suivies à la lettre pour éviter les rechutes. Les étapes sont multiples, toujours en respectant les capacités du chien, et vous ne verrez probablement pas d’amélioration avant un bout de temps. Il vous faudra être bien discipliné, patient et empathique. Mais si vous suivez bien le mode d’emploi, oui, l’anxiété de séparation peut être traitée avec un taux de succès d’environ 70% !

Puis-je laisser mon chien seul durant la thérapie pour anxiété de séparation ?

Durant une bonne partie du traitement, vous ne pourrez pas laisser votre chien seul. Cela ne ferait que ralentir, ou même stopper, les progrès. Il vous faudra donc trouver une solution. Si vous ne pouvez emmener votre chien avec vous au travail, plusieurs solutions sont possibles : trouver quelqu’un qui accepterait de passer du temps chez vous, par exemple un étudiant qui pourrait y faire ses travaux ; emmenez toutou dans une résidence de personnes âgées qui accepte les chiens ; inscrivez-le à une garderie canine où il pourra jouer avec ses congénères. Certaines personnes offrent aussi le service de garde à domicile. Ainsi votre chien ne sera jamais seul et pourra réussir sa thérapie plus rapidement.

Comment prévenir l’anxiété de séparation chez le chien ?

Dès son arrivée dans votre famille, le chiot devrait apprendre à jouer et rester seul. Bien sûr, on ne laisse jamais un jeune chiot seul durant de longues heures ! Allez-y de manière graduelle, par étapes, le laissant quelques minutes au début, puis augmentez légèrement la durée de vos absences.

N’oubliez pas qu’un chiot de 3 mois ne peut se retenir de faire ses besoins pendant plus de 3 ou 4 heures. Et pour faciliter à la fois l’apprentissage de la propreté et l’habituer à vos absences, installez-le dans une cage avec son coussin, un Kong farci, et un vêtement qui dégage votre odeur.

Ce même apprentissage peut aussi se faire avec un chien adulte que vous venez d’adopter. Toujours de façon graduelle, habituez-le à rester seul et à tolérer vos absences en suivant les mêmes conseils que pour un chiot.

Et si vous avez besoin d’aide, n’hésitez surtout pas à contacter un éducateur canin compétent qui travaille avec des méthodes positives !

ARTICLES RELIÉS: 

Partage cet article !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
avatar
  S’abonner  
Notifier de
8 troubles de comportement chez le chien

Votre cadeau est prêt!

Obtenez GRATUITEMENT votre guide complet des 8 troubles de comportements chez le chien et comment les régler en vous inscrivant à mon infolettre.

En BONUS, recevez mes 10 grands principes pour une relation harmonieuse avec Pitou!