fbpx
éducation-chien
Michèle et Griotte

Comment bien choisir son éducateur canin au Québec?

Quand vient le temps de choisir un bon éducateur canin, il est important de bien s'informer sur sa philosophie et ses méthodes. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre choix.

C’est le temps d’éduquer votre chiot, ou de régler un problème de comportement chez votre chien. Vous choisissez de faire affaire avec un professionnel, mais dès le début de la recherche sur Internet, cela devient rapidement confondant. Doit-on contacter un éducateur canin, un entraîneur, un maître-chien ou un dresseur? Un intervenant en comportement canin, un thérapeute en comportement canin, un caniconsultant ou un comportementaliste?

Au secours!

Devant autant de choix, il peut être vraiment difficile de prendre une décision éclairée. Le problème, c’est que le métier n’est pas réglementé au Québec et n’importe qui peut se déclarer spécialiste du comportement ou de l’éducation, et même inventer un titre professionnel!

Et parce que ce métier n’est pas réglementé, on se retrouve avec des «spécialistes» qui utilisent une variété de techniques, des plus sensées aux plus farfelues, en passant par des méthodes violentes et dangereuses autant pour le chien que pour l’humain.

Comment choisir un bon éducateur canin?

Bien qu’aucune formation ne soit officiellement reconnue, un bon éducateur canin aura investi dans sa propre éducation auprès d’un ou des professionnels et participera à des cours de formation continue, des séminaires et des conférences tout au long de sa carrière. Ayant à cœur le bien-être animal, il utilisera des méthodes à jour, douces et éthiques.

Nous savons maintenant que la meilleure façon d’entraîner un chien est d’utiliser des méthodes éthiques basées sur le renforcement positif, et que la punition ne devrait jamais être employée pour faire l’éducation d’un chien, ou pour régler un problème de comportement. Un bon éducateur canin n’utilise donc pas l’intimidation ni la confrontation, rejette toute notion de dominance et ne fait pas usage d’outils aversifs tel le collier à pic ou étrangleur, et encore moins le collier électrique.

Quand le chien est puni, il sécrète du cortisol, qui est l’hormone du stress. La punition augmente l’anxiété, et le chien n’apprend rien d’autre, n’apprend pas à faire autre chose à la place. Mais surtout, en punissant son chien, l’humain entre en conflit avec lui et le chien perd confiance en son propriétaire.

Avant de réserver les services d’un professionnel du monde canin, n’hésitez pas à poser des questions telles que: Quelles études avez-vous faites? Quand et auprès de qui? Quelles méthodes d’éducation préconisez-vous?
Si vous désirez vous inscrire à des cours de groupe, demandez à assister à une classe d’essai ou en tant qu’observateur.

Dernier petit conseil: si la personne que vous avez trouvé utilise le titre de «dresseur», ou qu’il parle de «dressage», sachez qu’il utilise fort probablement la punition et d’autres méthodes aversives. Tenez-vous-en donc loin. Même chose s’il parle de dominance ou de hiérarchie!

Quel spécialiste choisir pour les problèmes de comportement chez le chien?

Certains vétérinaires sont aussi des spécialistes du comportement animal, mais ils sont malheureusement rares et la liste d’attente est parfois très longue. Cependant, de plus en plus d’éducateurs et d’intervenants sont aussi formés en comportement canin et peuvent vous aider à régler le ou les problèmes de comportement de votre toutou. Dans certains cas plus complexes, dont l’anxiété de séparation où parfois il sera nécessaire de médicamenter l’animal, ils pourront vous référer à un vétérinaire-comportementaliste, ou travailler de concert avec un vétérinaire.

Parce qu’il est facile de tomber sur un soi-disant spécialiste aux méthodes douteuses, assurez-vous de poser les bonnes questions avant de débuter un programme de réhabilitation.

Au Québec, il est possible de trouver un bon éducateur canin ou intervenant en comportement canin en visitant le site Web du Regroupement québécois des intervenants en éducation canine (RQIEC). Ses membres doivent obligatoirement passer un examen d’admission afin de confirmer que leurs méthodes sont à jour et éthiques. Pour plus d’informations, rendez-vous au https://rqiec.com/

Les divers métiers du domaine canin au Québec

Comme je le mentionnais au début de ce texte, rien n’encadre les métiers du domaine de l’éducation canine, et aucun titre n’est protégé. À part, bien sûr, les titres de vétérinaire et de technicien en santé animale!

Pour vous aider à vous y retrouver, je vous ai fait une courte liste des « titres » que l’on retrouve le plus fréquemment au Québec.

– Éducateur canin: comme son nom l’indique, l’éducateur éduque. Il ne rééduque pas. Il donnera donc des classes de maternelle aux chiots, ainsi que d’obéissance de base et avancée aux chiens adultes. Ces classes peuvent être offertes en privé ou en groupe. Cependant, plusieurs éducateurs canins offrent aussi le service de consultations pour les problèmes de comportement, ce qui ne correspond normalement pas à sa mission première.

– Entraîneur canin: certains choisissent de porter ce titre, et quand on leur demande ce qu’ils font, on réalise qu’ils font la même chose que les éducateurs canins! Ils éduquent donc en entraînant de nouveaux comportements.

– Maître-chien: le titre de maître-chien nous porte à croire que ce métier se spécialise dans l’entraînement de chiens à des fins spécifiques (sauvetage, recherche, pistage, etc.), ce qui devrait être toujours le cas, d’ailleurs. Ici, au Québec, de «simples» éducateurs canins ont toutefois choisi de porter le titre de maître-chien. Ceux-ci ne font pourtant rien de plus que les éducateurs canins! Cependant, il faut noter qu’une bonne part des maîtres-chiens font de l’entraînement spécifique, tel que mentionné ci-haut. Le titre de maître-chien est parfois réservé aux policiers et aux militaires dans certains pays.

– Dresseur: toujours ici au Québec, le terme dresseur de chien veut souvent dire que des méthodes aversives, dont l’utilisation de la punition et du collier étrangleur, seront utilisées pour dresser/casser le chien. Chez les éducateurs canins modernes aux méthodes éthiques du Québec, le terme dresseur a donc une connotation négative. 

Ça va? Vous suivez? Attendez, ce n’est pas fini!

– Intervenant canin: selon certains, un intervenant canin ou un intervenant en comportement canin, serait un éducateur canin se spécialisant en comportement. Mais comme d’autres portent le titre d’éducateur canin tout en se spécialisant en comportement… ce qui revient pas mal au même!

– Comportementaliste: au Québec, n’importe qui peut se qualifier de comportementaliste, que ce soit du côté de la psychologie humaine ou de la psychologie animale. Un éducateur canin, ou autre, peut donc ajouter ce terme à son titre même s’il n’a pas spécifiquement étudié dans ce domaine. Mais il faut noter que les vétérinaires-comportementalistes, eux, ont une spécialisation en médecine comportementale, et qu’ils ont dû suivre une formation universitaire.

Comme vous pouvez le constater, c’est tout un fouillis! Sans oublier qu’on peut ajouter à cette liste les coachs en comportement canin, les caniconsultants, et bien d’autres encore! Il est bien normal que le pauvre propriétaire de chien à la recherche d’un spécialiste ne sache pas où donner de la tête!

De plus, s’il tombe sur un site européen durant ses recherches, il sera encore plus mêlé, car il y trouvera des définitions différentes pour chacun de ces métiers. Il en est de même pour un propriétaire de chien français qui consulterait un site québécois.

Les professionnels en éducation canine travaillent fort depuis plusieurs années pour faire réglementer la profession afin que le public puisse s’y retrouver lorsqu’ils sont à la recherche de quelqu’un pour les aider avec leur boule de poils. Ils pourraient, de cette façon, s’assurer de la qualité du professionnel qu’ils auront choisi.

Retenez surtout ceci: avant de conclure une entente avec un spécialiste du monde canin, questionnez-le sur ses études, ses méthodes, sa philosophie. Si vous n’êtes pas à l’aise avec ses réponses, allez voir ailleurs! La vision de la personne que vous aurez trouvé doit concorder avec vos valeurs.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur la profession, vous devriez savoir comment choisir et où chercher un bon éducateur canin. Ne mettez pas votre boule de poils dans les mains de n’importe qui! C’est si facile de «casser» un chien et si long à réparer!

Partage cet article !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
avatar
  S’abonner  
Notifier de
8 troubles de comportement chez le chien

Votre cadeau est prêt!

Obtenez GRATUITEMENT votre guide complet des 8 troubles de comportements chez le chien et comment les régler en vous inscrivant à mon infolettre.

En BONUS, recevez mes 10 grands principes pour une relation harmonieuse avec Pitou!