la socialisation d'un chiot avec un chaton, ils se reniflent
Michèle et Griotte

Comment la socialisation d’un chiot peut changer sa vie (et la tienne!)

La socialisation d’un chiot, c’est essentiel pour son équilibre et une vie sans anxiété. Cet article t’explique tout ce que tu dois savoir sur la socialisation!

L’importance de la socialisation d’un chiot n’est plus à démontrer à ceux qui vivent déjà avec un compagnon à poils bien socialisé. Avoir un chien, c’est un peu comme vivre avec un enfant. En effet, tu dois lui apprendre progressivement à rencontrer et à côtoyer d’autres êtres vivants qui feront potentiellement partie de son environnement.

Cela ne se fait pas en un claquement de doigts, car il faut beaucoup de patience et surtout de la bienveillance pour y arriver.

Si la socialisation de Pitou se fait correctement, il sera heureux toute sa vie en compagnie d’humains et d’autres animaux. Le manque de socialisation rend souvent le chien craintif ou, pire, réactif. Et cette situation peut rendre malheureux non seulement Fido, mais toute sa famille aussi. Donc, t’as compris, le fait de bien socialiser Fido rendra sa vie meilleure, et la tienne aussi.

Mais comment? Ne cherche pas plus loin, je te dis tout dans cet article!

Qu’est-ce que la socialisation d’un chiot?

Avant de voir les impacts de la socialisation d’un chiot dans ta vie, ce serait bon de savoir ce qu’est vraiment la socialisation, non? Je te détaille ensuite les choses importantes à retenir pour socialiser avec succès ta boule de poils.

Définition de la socialisation

Si tu veux une définition simple de la socialisation d’un chiot, c’est de lui apprendre à composer avec la nouveauté. C’est apprendre à communiquer avec les autres chiens, les humains et les autres animaux. C’est lui enseigner à partager les choses sans entrer en conflit. C’est de l’habituer à tous les éléments de la vie qu’il pourrait percevoir comme des menaces: ne pas avoir peur des objets et des «choses» qui bougent, des bruits, d’un étranger qui s’approche ou qui manipule le chien.

Bref, c’est apprendre au chien à tolérer et à aimer certaines situations et que ces situations-là sont positives et sans danger. On veut aussi lui apprendre que tout ce qui vient de l’humain est bon ou neutre. Pas négatif.

Imagine un enfant qui voit et entend des feux d’artifices pour la première fois, il risque d’avoir peur s’il n’y a pas été préparé. Ta boule de poils peut également ressentir la même chose face à de nouveaux objets «bizarres» et inconnus. C’est pourquoi la socialisation est indispensable.   

La socialisation est donc un bon moyen de prévenir les troubles de comportement chez Pitou. S’il est bien socialisé, tu peux l’emmener partout et sans aucun souci! C’est probablement l’activité que tu as rêvé de faire avant de l’adopter, non?

Comment socialiser un chiot pour une vie plus heureuse?

Je t’explique d’abord en quoi consiste la socialisation d’un chiot avant de te démontrer de quelle façon ça peut contribuer à votre bonheur à tous les deux. Voyons donc ce que tu dois retenir pour réussir à socialiser Pitou dans les règles de l’art.

Quand socialiser Pitou?

La «fenêtre» de socialisation primaire d’un chiot se situe entre la naissance et 4 mois. C’est la période où les connexions neuronales, stimulées par les expériences et les associations, se font dans le cerveau.

Pitou doit donc s’exposer tôt à tout type d’êtres vivants, d’objets de la vie quotidienne, et de beaucoup de situations. Cela lui permet de ne pas vivre dans la crainte et l’angoisse devant la nouveauté durant sa vie.

C’est sûr que tout ne se termine pas subitement à 4 mois! Tu dois continuer à socialiser Pitou au moins jusqu’à ses 1 an. Mais la période «critique» de la socialisation, c’est avant 4 mois.

Attention à la «sursocialisation»!

Le danger, lorsqu’on veut socialiser son chiot, c’est de vouloir tellement le socialiser qu’on l’expose de façon intense à beaucoup de stimuli sans tenir compte de son état émotionnel. Or, en voulant bien faire, on peut parfois créer l’effet contraire et stresser Pitou en voulant trop le socialiser.

Il est hyper important d’observer et de prêter attention à la réaction de ton mini-Pitou quand tu l’exposes à de la nouveauté:

  • Est-il curieux et enjoué?
  • Ou est-il plutôt craintif et se réfugie près de toi?
  • Est-il fatigué d’avoir eu trop de stimulation dans la journée?

Le ressenti de Pitou va créer l’association qu’il fera ensuite avec le nouvel objet/chien/humain ou la nouvelle situation qu’il vient d’expérimenter.

Je te donne un exemple: tu emmènes ton enfant dans un parc d’attractions en te disant qu’il va adorer ça. Au début, ça va, mais après 5-6 manèges, il commence à avoir peur ou est trop fatigué, mais ne le montre pas. On est d’accord que son expérience ne sera peut-être pas positive, non? Et qu’à l’avenir, il n’aura pas trop envie d’aller de nouveau dans un manège, n’est-ce pas?

Eh ben voilà, comment on peut, en voulant bien faire, créer une mauvaise association.

C’est donc hyper-important d’être à l’affut de comment ton chiot se sent quand tu lui fais découvrir de nouvelles choses.

En d’autres mots, il faut que ça soit plaisant!!!

Comment rendre la socialisation positive?

C’est pas compliqué, je te donne la recette pour une socialisation réussie: une nouveauté = friandise.

Je te dis que la nouveauté doit être associée à du positif. C’est quoi, du positif, pour un chien? C’est le plus souvent de la nourriture. C’est pourquoi on conseille de donner des friandises ou même de nourrir carrément mini-Pitou lorsqu’il est en contact avec de nouvelles choses durant sa période de socialisation.

La socialisation, c’est quoi exactement?

La curiosité d’un chien est très développée pendant son jeune âge. C’est comme un enfant, où, à un certain moment de sa vie, il veut tout savoir en posant plein de questions. Pour un chiot, c’est d’explorer son environnement pendant la période de socialisation.

C’est pourquoi tu dois aider Pitou durant cette période à ne pas avoir peur des éléments nouveaux, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Voici des exemples de quelques nouveautés à faire découvrir à Pitou:

  • Des manipulations: se faire couper les griffes, se faire manipuler, se faire enlever des objets de la bouche
  • Différents types d’humains: âges, genre, apparence, corpulence
  • D’autres animaux: surtout ceux que Pitou risque de rencontrer dans sa vie
  • Des sons: tonnerre, aspirateur, sonnette de porte, bruits de véhicules
  • Des odeurs: bébés, enfants, autres chiens ou animaux, odeurs utilisées au quotidien
  • Se déplacer en voiture, train, moto, aller dans une embarcation nautique, dans un ascenseur
  • Des objets du quotidien qui bougent: parapluie, sac poubelle, chaise
  • Environnement et événements: brouhaha de la ville, feu d’artifice, centre commercial, transports en commun, fête

Ce sont toutes des situations auxquelles tu feras face quotidiennement avec ton compagnon durant toute sa vie. Et sois patient pour que Pitou puisse appréhender les nouveautés avec confiance.

Socialisation d'un chiot terrier blanc en laisse qui renifle se sol dans la rue

Avec les enfants

Avec leur apparence et attitude un peu différentes, les enfants représentent un élément particulier dans la socialisation d’un chiot. Pitou peut effectivement considérer un enfant comme une menace s’il n’a pas l’habitude d’en voir. C’est pourquoi un chiot doit rencontrer des enfants d’aspects différents durant sa période de socialisation.

S’il n’y a pas d’enfant près de chez toi, emmène fréquemment Fido dans des endroits où l’on en trouve (près d’une école, dans un parc, etc.). Cela permet de lui faire associer un enfant à quelque chose de positif, pas à une menace.

Chez le vétérinaire

Si tu ne veux pas vivre un calvaire chaque fois que tu emmènes Pitou chez le vétérinaire, n’attends pas une nécessité pour y aller. Va faire un tour dans la salle d’attente, juste pour le plaisir. N’oublie surtout pas les friandises pour récompenser ton compagnon à poils!

Avec les congénères

Même s’ils sont de la même espèce, la socialisation d’un chiot avec ses congénères est également très importante. Chaque chien est unique, comme les humains. Même ceux qui naissent ensemble d’une même mère ont leur propre personnalité.

Par conséquent, quand Pitou rencontre un autre chien pour la première fois, le courant ne passe pas nécessairement tout de suite. Tu ne deviens pas ami avec un étranger en 5 minutes, n’est-ce pas? C’est pareil pour ta boule de poils.

En plus, un Chihuahua a beau être de la même espèce qu’un grand Danois, il peut quand même être impressionné par ce géant congénère!

Bref, le chien a besoin de prendre le temps de s’habituer aux autres chiens durant sa période de socialisation, avant 16 semaines.

Est-ce que je peux socialiser mon chiot au parc à chiens?

Dans un parc à chiens, tu peux retrouver toutes sortes de chiens, et aussi toutes sortes d’humains! La socialisation d’un chiot est une période délicate, et on ne veut pas qu’il vive une mauvaise expérience.

Or, dans un parc à chiens, certains chiens sont, comment dire… un peu trop intenses. Ton petit chiot peut trouver cette expérience désagréable, voire traumatisante. Il suffit qu’un chien soit trop excité, trop harcelant, ou trop heureux d’être content pour que ton mini-Pitou vive cette rencontre comme une mauvaise expérience.

Tu obtiens donc l’effet contraire de ce que tu attendais: ton Pitou commence à avoir peur des chiens ou de certains chiens. Et comme il n’est pas encore assuré dans sa communication, il ne dira peut-être rien au début et va subir la situation, mais vers l’adolescence, il risque de commencer à exprimer son émotion et son désaccord. Et voilà: bonjour réactivité!

La socialisation d’un chiot peut changer sa vie, et la tienne aussi!

Généralement, l’harmonie au sein d’une relation chien-humain dépend beaucoup de la socialisation du chiot. Il s’avère qu’un toutou socialisé au bon moment te facilitera la vie au lieu d’être une charge. Cependant, l’émotion et le stress, et des comportements de réactivité peuvent prendre le dessus si la socialisation a été négligée.

Que se passe-t-il si un chien n’est pas socialisé?

Le manque de socialisation d’un chiot peut découler de l’ignorance de la socialisation, d’une négligence ou d’une mauvaise expérience.

Par exemple, tu adoptes ton chiot et tu ne le sors pas beaucoup dans les premiers mois, parce que tu te dis qu’il est fragile et qu’il faut le protéger, ou parce que tu n’as pas trop d’occasions de le sortir. Tu te dis qu’il sera toujours temps de lui faire rencontrer des nouvelles choses un peu plus tard. Mais Pitou se met à japper après tout et tout le monde. La réactivité s’est installée parce que Pitou n’a pas été habitué à composer avec de la nouveauté pendant sa période de socialisation. Et la réactivité, c’est difficile à vivre pour toi et pour Fido aussi!

Un autre exemple: tu as un petit chien et tu penses qu’il n’a pas besoin d’être socialisé, car tu le portes dans tes bras où que tu ailles. Dans ce cas, ton compagnon risque de devenir craintif, dépendant et déséquilibré.

Ou bien Pitou a souffert d’un trop long trajet en voiture lorsque tu es allé le chercher pour l’adopter. Depuis ce jour, il a peur en auto. Il sera alors très difficile pour toi de voyager avec ton compagnon à quatre pattes. Vous allez ainsi rater d’éventuelles belles aventures ensemble.

Pourquoi guérir alors qu’on peut prévenir? Socialiser son chiot est la meilleure garantie pour prévenir les problèmes de comportement et de s’éviter du stress, de l’anxiété et des frais en éducation canine!

C’est sûr, la socialisation d’un chiot demande de l’énergie et du temps. Cependant, ce passage de sa vie est essentiel pour l’aider à devenir un chien équilibré et bien dans ses poils. Un chien socialisé vit en harmonie avec ses humains et avec les éléments de son environnement.

Si tu veux avoir des astuces pour socialiser mini-Pitou en contexte de pandémie, je te conseille mon article Comment socialiser un chiot en période de confinement? Il y a toujours des stratégies pour la socialisation, même quand la situation n’est pas propice à la socialisation.

Et si ton chien a raté sa socialisation, a vraiment trop de problèmes de réactivité ou de comportement, et que tu te sens démuni et dépassé, n’hésite pas à demander de l’aide à un bon éducateur canin qui entraîne avec des méthodes respectueuses du chien.

Allô, moi, c’est Mimi-Griotte!

Pourquoi Mimi-Griotte? Parce que ma petite chienne s’appelle Griotte et que c’est grâce à elle que je suis aujourd’hui éducatrice canine et heureuse de l’être!

Ma mission, c’est de vous permettre de vous mettre à la place de votre chien pour comprendre ses émotions, afin de vous aider à répondre à ses besoins pour vous rendre heureux tous les deux.

Ici, vous trouverez outils, infos et cours en ligne pour vous aider avec humour et empathie.

Articles reliés

Obtenez GRATUITEMENT votre guide complet des 8 troubles de comportements chez le chien et comment les régler en vous inscrivant à mon infolettre.

En BONUS, recevez mes 10 grands principes pour une relation harmonieuse avec Pitou!

Partage cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Allô, moi, c’est Mimi-Griotte!

Pourquoi Mimi-Griotte? Parce que ma petite chienne s’appelle Griotte et que c’est grâce à elle que je suis aujourd’hui éducatrice canine et heureuse de l’être!

Ma mission, c’est de vous permettre de vous mettre à la place de votre chien pour comprendre ses émotions, afin de vous aider à répondre à ses besoins pour vous rendre heureux tous les deux.

Ici, vous trouverez outils, infos et cours en ligne pour vous aider avec humour et empathie.

Articles reliés

Obtenez GRATUITEMENT votre guide complet des 8 troubles de comportements chez le chien et comment les régler en vous inscrivant à mon infolettre.

En BONUS, recevez mes 10 grands principes pour une relation harmonieuse avec Pitou!

8 troubles de comportement chez le chien

Ton cadeau est prêt!

Obtiens GRATUITEMENT ton guide complet des 8 troubles de comportements chez le chien et comment les régler en t’inscrivant à mon infolettre. 

En BONUS, je t’offre mes 10 grands principes pour une relation harmonieuse avec Pitou!