fbpx
Chien heureux en promenade
Michèle et Griotte

Quelle est la différence entre Dressage et Éducation canine?

Que différencient ces deux méthodes d'entraînement canin? Quelle pratique est la mieux adaptée pour votre chien? Toute une question, n’est-ce pas? Quelle est la réponse, d’après vous? Heu…? Pas de panique, je vous explique ça!

En bref, le dressage réfère aux méthodes employant la punition et prêchant la théorie de dominance. L’éducation canine quant à elle est basée sur le renforcement positif et la compréhension du chien et de son environnement. Mais encore !

Il fut un temps, où pour parler de l’éducation d’un chien, on utilisait le terme « dressage ». C’était avant l’utilisation des méthodes dites douces, avant que l’on ne parle d’éducation canine basée sur le renforcement positif.

À cette époque, pas très lointaine, il était normal d’utiliser la punition, le collier étrangleur ou à pointe, afin de « casser » le caractère du chien et en faire une bête soumise, obéissant au doigt et à l’œil. En effet, le chien était perçu comme un animal ne cherchant qu’à dominer son maître et qu’il fallait soumettre dès son jeune âge.

Bien que de nos jours ces méthodes soient malheureusement toujours employées, on constate depuis quelques années et avec bonheur l’essor des méthodes douces et éthiques en éducation canine. Cependant, les termes « dressage » et « dresseur » de chien font encore partie du vocabulaire commun, au grand dam des éducateurs de la nouvelle vague qui veulent s’en dissocier.

Tout d’abord, voici ci-dessous une infographie pour vous aider à y voir clair concernant les différences entre le dressage canin punitif et l’éducation canine positive.

infographie sur l'éducation canine versus le dressage canin

Un dresseur ou un éducateur pour mon chien ?

Comme nous l’avons mentionné ci-haut, le dressage fait référence aux méthodes employant la punition, les outils aversifs d’éducation, ainsi que la fameuse théorie de la dominance basée sur des fausses croyances par rapport aux loups. (Ah, la sacro-sainte théorie de la dominance ! J’en parle dans mes cours et on en reparlera dans un autre article, car il y a beaucoup à dire sur le sujet.)

Dans cette version «dominante» de l’éducation canine, le propriétaire et son chien sont en constant conflit car tout comportement naturel du chien est considéré comme une tentative de dominer. Le chien saute ? Il veut dominer. Le chien monte sur le lit ou le divan ? Il veut dominer. Alors on punit, et on punit, jusqu’à ce que le chien comprenne que toute tentative d’être lui-même mènera à de la douleur physique ou émotionnelle. Il aura appris la peur, et non le respect, et, surtout, il n’aura rien appris de constructif.

Pour leur part, les éducateurs canins travaillant en renforcement positif comprennent que, bien que le chien descende du loup, il n’en est pas un, tout comme l’humain n’est pas un singe ! Au lieu de punir le chien qui présente des comportements inadéquats en société, ils lui enseigneront plutôt comment bien se comporter en récompensant les comportements souhaités, donc en les renforçant. À votre avis, pourrait-on obtenir ce qu’on veut en punissant un lion, un tigre, un dauphin ? Non, n’est-ce pas ? La collaboration est tellement plus valorisante et efficace !

Qu’est-ce que le renforcement positif ?

Premièrement, une petite mise au point s’impose : en entraînement, le terme « positif » fait référence à un ajout. Ce qui signifie ici que l’on renforce un comportement en ajoutant une récompense. Tout comme nous, les chiens sont motivés par l’appât du gain : ils feront ce qui leur apportera quelque chose. Si s’asseoir est le comportement qui lui assure d’obtenir ce qu’il veut – que ce soit une gâterie, une séance de jeu ou de l’attention – vous pouvez être certain qu’il répétera ce comportement.

En termes clairs, on demande par exemple au chien de s’asseoir, il le fait, on le récompense en lui donnant ce qui le motivera à recommencer. Ne pensez-vous pas aussi que l’humain fonctionne ainsi ? Votre patron vous demande un travail, vous le faites, il vous paie (bien), allez-vous refaire ce travail avec enthousiasme ? Oui, n’est-ce pas ?

Comme vous pouvez le constater, ce type d’entraînement avec le chien se fait dans la joie et le respect, contrairement aux anciennes méthodes utilisant la punition. On se retrouve donc avec un chien qui est heureux de faire ce qu’on lui demande mais encore mieux, qui aime apprendre !

Pour en savoir plus :

Source : https://eduquatrepattes.ca/

Alors, vous, quelle méthode choisirez-vous ?

ARTICLES RELIÉS :

Partage cet article !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
- Laure AlloucheryLaure Allouchery Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
8 troubles de comportement chez le chien

Votre cadeau est prêt!

Obtenez GRATUITEMENT votre guide complet des 8 troubles de comportements chez le chien et comment les régler en vous inscrivant à mon infolettre.

En BONUS, recevez mes 10 grands principes pour une relation harmonieuse avec Pitou!